Le tennis féminin: la semaine des hauts et des bas

Quelle semaine mouvementée pour le tennis féminin !!!

Tout d’abord une fantastique nouvelle pour la Belgique puisque Justine Henin va faire son entrée dans le fameux Hall of Fame . C’est une des plus belle récompense pour un joueur de tennis en terme de reconnaissance pour sa carrière professionnelle. Ancienne n°1 mondiale, Justine Henin nous aura fait vibrer pendant de nombreuses années. Cela va certainement être un moment spécial lors de la cérémonie officielle…

 

Mais mis à part cette belle nouvelle, je dois dire que pour le reste, le tennis féminin n’a pas vraiment été mis à l’honneur cette semaine. Quand Maria Sharapova annonce une conférence de presse à Los Angeles à 12 h(heure locale)les bruits de couloirs commencent: Va-t-elle annoncer son arrêt définitif comme elle est souvent blessée? Peu de personnes auraient imaginé avant son annonce qu’elle communiquerait qu’elle a été testée positive lors de l’Australian Open. Personnellement, je suis choquée d’apprendre cette nouvelle car je n’aurais jamais pensé qu’elle serait testée un jour positive.

C’est la première fois que j’entends une athlète prendre les devants et communiquer à la presse la nouvelle. La plupart du temps, c’est la WTA ou l’ATP qui communique ce genre de nouvelle. Suite à cette annonce , les premières réactions apparaissent via les réseaux sociaux. Je peux conclure une chose  très rapidement: Sharapova est tout sauf appréciée de ses collègues et ex collègues féminines. Mis à part Djokovic qui prend sa défense, le reste du monde tennistique n’a aucun mot positif à l’égard de Sharapova.

Chris Evert faisait remarquer dans une interview que le choix de Sharapova de ne pas avoir d’amie sur le circuit ne la rendait pas populaire au sein des joueuses. Pour elle, ses amies sont hors du circuit. Je peux la comprendre car ce n’est pas évident de jouer contre ton amie car tu as des émotions qui peuvent avoir un impact sur ton résultat. Mais ce n’est pas de l’amitié qui est toujours nécessaire, avoir des bonnes relations avec ses collègues est tout à fait envisageable. Mais même cela, Sharapova ne l’a pas. Une chose est sure, Sharapova va faire face à une période difficile et même si elle n’est pas ma joueuse préférée et que je suis contre toute forme de dopage, je la plains…

J’ai vu défiler toute une série de réactions de Nadal, Capriati, Navratilova, Williams, Henin,…Et le plus ironique dans tout cela, c’est que eux-mêmes ont été accusé dans les médias d’avoir utilisé du dopage. Des insinuations ont circulé dans la presse que ces joueurs avaient quitté le circuit sous prétexte de blessure ou sois disant mis un terme à leur carrière car il/elle avait été testé positif. Même moi, j’ai été accusée dans la presse d’avoir pris du dopage car un journaliste estimait que j’avais pris du muscle sur une période de temps trop courte pour que ce soit naturel.  La pire chose qui puisse vous arriver en tant qu’athlète, c’est d’être accusé de quelque chose qui peut nuire à votre image.  Un droit de réponse aura suffi mais le mal était fait…

Pour terminer sur une bonne note, je vais faire mon retour sur le circuit mais cette fois-ci en tant que coach. J’accompagne Ysaline Bonaventure en tournoi aux USA! A la prochaine fois 🙂

 

 

Publicités