Les interclubs, et hop, c’est parti!

Pour certains, les interclubs ont commencé la semaine dernière, pour d’autres le week-end passé.
Il s’agit de la seule compétition de l’année où le tennis devient soudain un sport d’équipe.
Certains pourraient dire que la Fed cup et la Coupe Davis sont aussi des compétitions en équipe mais elles sont réservées à l’élite internationale……
Revenons donc à nos moutons nationaux et régionaux. Les conditions météos n’étaient pas optimales ce week-end mais, heureusement, elles n’étaient pas aussi catastrophiques que celles de Liège-Bastogne-Liège!
Perso, j’adorais jouer les interclubs car il y avait toujours une bonne ambiance dans l’équipe.
En pré-minimes, déjà, je les jouais avec mon équipe du Lambermont et j’ai continué à les jouer, y compris pendant ma carrière professionnelle.
J’ai même joué en Allemagne en Bundesliga et en France avec l’équipe du Touquet.
Je n’en ai gardé que des bons souvenirs sauf sans doute quand on a rencontré des équipes fanatiques à la limite de la sportivité. Hélas ! Tout le monde ne joue pas uniquement pour le plaisir de partager un bon spaghetti avec les adversaires 🙂

Interclub
Interclub 1991 pour l’Euro Tennis de Barchon

Pour ma part, je ne joue plus les interclubs, ni en Belgique, ni à l’étranger. Enfin, je ne les joue plus en tennis mais bien en… golf!
Et je dois dire que l’ambiance et la formule sont fort semblables à celles du tennis.
D’ailleurs, le tennis reste bien présent dans ma tête car je parle de simple et de double au lieu de dire matchplay et foursome (termes utilisés en golf). Comme quoi, je reste avant tout une tenniswoman.
Cette année, avec mon équipe de Dames 1, division 2, nous avons réussi à nous maintenir dans notre catégorie grâce entre autres à un club adverse qui a déclaré forfait. L’année dernière, nous avions joué en Dame 1 division 1 qui équivaut à la division 1 dames en tennis.
Ce fut très intéressant de jouer contre les meilleures équipes et, donc, joueuses belges. Il est clair que le fait d’avoir fait de la compétition au niveau international constitue pour moi un avantage psychologique indéniable. Même face à des adversaires nettement mieux handicapées que moi, j’avais réussi à faire de belles perfs. Comme dans le bon vieux temps tennistique.

Interclub golf
Dame 1 division 2 Keerbergen 2016

Une chose est certaine : en golf, les courbatures sont nettement moins douloureuses qu’en tennis. Je ne pense pas être la seule à le penser !
A la semaine prochaine, je serai j’espère moins courbaturée mais toujours super motivée pour un nouvel article!

Si vous avez le temps, allez donc visiter mon nouveau site web et dites-moi ce que vous en pensez. www.dominiquemonami.com

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les interclubs, et hop, c’est parti!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s